L'entorse

L'entorse est un étirement ou une déchirure d'un ou de plusieurs ligaments d'une articulation.

Les ligaments sont les faisceaux des bandes de tissus fibreux, trés résistants et peu extensibles, qui unissent les os entre eux. Ils donnent une stabilité aux articulations.

La douleur, le gonflement et la difficulté à bouger l'articulation sont les principaux symptômes de l'entorse.

Dans la majorité des cas, le médecin peut poser le diagnostic aprés avoir questionné le patient, et procédé à un examen physique. Si le médecin soupçonne une fracture, il propose une radiographie et plus rarement une IRM afin de voir l'état des ligaments.

Entorse légère : un étirement des ligaments, souvent appelé foulure. A ce stade, l'articulation est encore fonctionnelle

Entorse moyenne : un étirement des ligaments accompagné d'une déchirure partielle

Entorse grave : une rupture complète du ou des ligaments. Il se peut aussi que le tendon se détache de l'os entraînant avec lui un fragment d'os.

CHIRURGIE MAIN

LES CAUSES DE L ENTORSE

  • Une flexion, une extension ou une torsion de l'articulation au delà de son amplitude normale.
  • Une tendion extrême sur une articulation
  • Un coup direct à une articulation
  • Des entorses antérieures qui ont laissé un ligament affaibli

LES COMPLICATIONS POSSIBLES

A long terme, les entorses à répétition peuvent causer de l'arthrose, une maladie caractérisée par la dégradation du cartilage, le tissu qui recouvre l'extrémité des os de toutes les articulations mobiles.

LES SYMPTOMES DE L'ENTORSE

Entorse légère :

  • Une douleur à l'articulation.
  • Les mouvements sont possibles.
  • Un gonflement de l'articulation dans les heures qui suivent ou le lendemain.
  • une absence d'ecchymose (bleu)

Entorse moyenne :

  • Une douleur à l'articulation.
  • Les mouvements sont limités, mais possibles.
  • Un gonflement de l'articulation en moins de 4 heures
  • Une ecchymose

Entorse grave :

  • La perception d'un craquement ou d'une sensation de déchirure
  • Une douleur le plus souvent intense, avec difficulté à bouger l'articulation
  • Un gonflement rapide, en quelques minutes
  • Une ecchymose

LES FACTEURS DE RISQUE

  • Un manque d'échauffement
  • Un entraînement insuffisant ou mal conduit
  • La fatigue musculaire. La tension sur l'articulation est plus importante  lorsque les muscles sont fatigués

PREVENTION DE L'ENTORSE chirurgie main

  • Pratiquer régulièrement une activité physique, en effet l'activité permet de renforcer les articulations
  • S'hydrater
  • S'échauffer avant l'activité physique : préparez votre organisme à l'effort avec un échauffement progressif de vos muscles et de vos tendons durant environ 10 minutes
  • Reconnaître les signes de fatigue. Arrêtez-vous lorsqu'ils apparaissent.
  • Respecter un temps de repos pour récupérer suffisamment.
  • Adapter l'activité sportive à la forme physique
  • Prévoir un bon équipement.
     

    Entorse de l'IPP

    L'entorse est un étirement ou une déchirure d'un ou de plusieurs ligaments d'une articulation.

    Les entorses des articulations des doigts sont fréquentes et surtout lors de la partique des sports de ballon. Généralement, le doigt se retourne à l'envers ce qui entraîne une déchirure de la plaque palmaire. La plaque palmaire est un ligament situé face palmaire. S'associe également une déchirure d'un ligament latéral.

    LES SYMPTOMES chirurgie main

    Une douleur importante associée à une impotence fonctionnelle du doigt. Une ecchymose (un bleu) apparaît souvent face palmaire en regard de l'articulation.

    LES EXAMENS  CHIRURGIE MAIN

    Une radiographie face et profil est essentielle pour vérifier s'il y a un arrachement osseux. L'arrachement osseux témoigne de l'importance du traumatisme.

    LE TRAITEMENT CHIRURGIE MAIN

    Le traitement a pour but de favoriser la consolidation des ligaments afin de retrouver une articulation stable et mobile. Un ligament rompu doit être protégé pendant la période de cicatrisation à savoir 3 à 6 semaines.

    On met donc en place une attelle (tube thermoformé) afin de maintenir l'articulation en extension pendant 8 à 10 jours. Cette attelle ne prend que l'articulation traumatisée et laissant les articulations voisines libres.

    L'attelle est ensuite enlevée, et le doigt est solidarisé avec le doigt voisin en réalisant une syndactylie, à l'aide de bandes fines d'elastoplaste. Cette technique de couplage digital permet de protéger et de rééduquer le doigt atteint par le doigt sain voisin qui se comporte comme "un grand frère". Il doit être conservé 8 jours puis transitoirement lors de la reprise des activités sportives. Une intervention chirurgicale est exceptionnelle, réservée en général aux doigts instables ou secondairement enraidis.

    L'EVOLUTION

     Cette articulation va rester glonflée et ce pendant plusieurs mois, ce qui est tout à fait normal en raison du processus de réparation des ligaments.

    Généralement deux séquelles sont possible :

  • Une instabilité de l'articulation est possible du fait de la détente du ligament traumatisé. Généralement, une telle instabilité est tout à fait exceptionnelle.
  • La principe complication est une forme de déficit de l'extension. L'articulation  a été immobilisée en flexion et la plaque a cicatrisé en se rétractant, empêchant le doigt de s'allonger complètement. Il faut veiller tout au long du traitement à éviter cette rétraction, en vérifiant l'extension complète.
  • Selon les cas, le chirurgien prescrira une attelle en extension à porter la nuit.